Η ομορφιά μέσω του μύθου: κριτικές μεταμορφώσεις του αισθητισμού (1910-1930)

 
This item is provided by the institution :

Repository :
Comparison  | ΕΚΤ eJournals
see the original item page
in the repository's web site and access all digital files if the item*
share




2017 (EN)
Η ομορφιά μέσω του μύθου: κριτικές μεταμορφώσεις του αισθητισμού (1910-1930) (EL)
La beauté à travers le mythe: transfigurations critiques de l'esthétisme (1910 - 1930) (FR)

Ιωακειμίδου, Λητώ

Δεν διατίθεται περίληψη. (EL)
L’article se concentre sur la dualité de la projection mythique, embellissante et transcendantale, du regard sur l'univers qui entoure les instances textuelles, en insistant sur des cas d'opposition du narrateur à la pratique mythifiante de ses personnages. Sont étudiées des oeuvres imbues de la tendance esthétisante prônant la quête de la Beauté et son identification à la Vérité, des oeuvres qui surmontent pourtant cette idolâtrie et se dirigent vers une reformulation créative et originale d'un univers obscur, à déchiffrer: la dichotomie de cette vision chez Proust est mise en parallèle avec La Mort à Venise (1912) de Thomas Mann et Le Bois de citronniers (1930) de Kosmas Politis. Le filtre de l'art, omniprésent dans la configuration de la Beauté idéale, amène le maniérisme de la représentation sculpturale et mythique, tant au niveau de l'expression, enjolivée par la prédilection pour le mot rare, l'archaïsme, qu'au niveau de la vision de l'être aimé comme un palimpseste de figures anciennes et de traits artistiques, la croisée de chemins spatio-temporels différents et, parfois, contradictoires. Le problème des choix narratifs, qui tantôt sous-tendent, tantôt perturbent cette attribution de traits mythiques, constitue la preuve d'un traitement contestataire de l'esthétisme «traditionnel», en faveur d'une nouvelle vision du monde et de l'être, à travers une mythologie personnelle qui réussit à associer la quête et la célébration du Beau aux lois qui régissent le Temps subjectif et la Vérité intériorisée. Ainsi, grâce à la transfiguration créative du schéma «voir l'élément b à travers l'élément a», le message du Phèdre platonicien, la sublimation de la beauté tangible en une Vérité lumineuse est, certes, respecté, mais à travers une représentation impressionniste de l'univers, qui s'annule et se reforme sans cesse, jusqu'au surgissement pénible d'une nouvelle loi, à travers une nouvelle structuration du sacré. (FR)

info:eu-repo/semantics/article
info:eu-repo/semantics/publishedVersion

Γλώσσες & Λογοτεχνία (EL)
Languages and Literature (FR)

Ελληνική Εταιρεία Γενικής και Συγκριτικής Γραμματολογίας (EL)
Greek General and Comparative Literature Association (EN)

Σύγκριση

Greek

2017-01-31


Ελληνική Εταιρεία Γενικής και Συγκριτικής Γραμματολογίας (GCLA) (EL)

1105-1361
2241-1941
Σύγκριση; Vol 15 (2003); 132-152 (EL)
Comparison; Vol 15 (2003); 132-152 (EN)

Copyright (c) 2016 Λητώ Ιωακειμίδου (EN)



*Institutions are responsible for keeping their URLs functional (digital file, item page in repository site)