Κοραής και Michaelis: Η δημοκρατία της γλώσσας

 
Το τεκμήριο παρέχεται από τον φορέα :
Όμιλος Μελέτης του Ελληνικού Διαφωτισμού (ΟΜΕΔ)
Αποθετήριο :
Ο Ερανιστής  | ΕΚΤ eJournals
δείτε την πρωτότυπη σελίδα τεκμηρίου
στον ιστότοπο του αποθετηρίου του φορέα για περισσότερες πληροφορίες και για να δείτε όλα τα ψηφιακά αρχεία του τεκμηρίου*
κοινοποιήστε το τεκμήριο




2019 (EL)
Κοραής και Michaelis: Η δημοκρατία της γλώσσας (EL)
Κοραής και Michaelis: Η δημοκρατία της γλώσσας (EN)
Coray et Michaelis: La démocratie de la langue (FR)

Σφοίνη, Αλεξάνδρα

Δε διατίθεται περίληψη στα ελληνικά. (EL)
CORAY ET MICHAELIS: LA DÉMOCRATIE DE LA LANGUE L’article présente tout d’abord l’ouvrage de l'érudit allemand Johann David Michaelis Beantwortung der Frage der von dem Einfluss Meinungen eines Volkes en Seine Sprache, und der Sprache in die Meinungen (Berlin 1760), qui puise ses idées dans les théories des philosophes traitant la question de la genèse et de l'évolution de la langue (Wolf, Leibniz et Condillac). Ensuite, est exposée sa réception par Coray, telle qu’elle apparaît dans le Prologue de la quatrième partie de l’édition de Plutarque (1812), où sont insérés en notes neuf extraits de la traduction française de l’essai de Michaelis, dont le titre est indiqué mais pas le nom de l'auteur. Coray emprunte à Michaelis l'idée centrale que les érudits ne peuvent être haussés au rang de législateurs de la langue que par la décision de la nation tout entière, parce que la langue est un "État démocratique". Enfin, on examine les idées sur la langue de Coray par rapport à celles des Idéologues et des autres savants grecs, ainsi que le concept de la "voie du milieu" qu’il défendait. Alexandra Sfoini (EN)
L’article présente tout d’abord l’ouvrage de l’érudit allemand Johann David Michaelis Beantwortung der Frage der von dem Einfluss Meinungen eines Volkes en Seine Sprache, und der Sprache in die Meinungen (Berlin 1760), qui puise ses idées dans les théories des philosophes traitant la question de la genèse et de l’évolution de la langue (Wolf, Leibniz et Condillac). Ensuite, est exposée sa réception par Coray, telle qu’elle apparaît dans le Prologue de la quatrième partie de l’édition de Plutarque (1812), où sont insérés en notes neuf extraits de la traduction française de l’essai de Michaelis, dont le titre est indiqué mais pas le nom de l’auteur. Coray emprunte à Michaelis l’idée centrale que les érudits ne peuvent être haussés au rang de législateurs de la langue que par la décision de la nation toute entière, parce que la langue est un «État démocratique». Enfin, on examine les idées sur la langue de Coray par rapport à celles des Idéologues et des autres savants grecs, ainsi que le concept de la «voie du milieu» qu’il défendait. (FR)

info:eu-repo/semantics/article
info:eu-repo/semantics/publishedVersion

γλωσσική θεωρία (EL)
Johann David Michaelis (EL)
Αδαμάντιος Κοραής (EL)
Johann David Michaelis (EN)
idées sur la langue (EN)
Adamantios Coray (EN)


Ο Ερανιστής

Αγγλική γλώσσα

2019-09-30


Όμιλος Μελέτης του Ελληνικού Διαφωτισμού / Greek Society for Eighteenth-Century Studies (EN)

2241-164X
0425-1660
Ο Ερανιστής; Vol 29 (2016); 229-255 (EL)
The Gleaner; Vol 29 (2016); 229-255 (EN)
Le Glaneur; Vol 29 (2016); 229-255 (FR)

Copyright (c) 2019 Αλεξάνδρα Σφοίνη (EN)



*Η εύρυθμη και αδιάλειπτη λειτουργία των διαδικτυακών διευθύνσεων των συλλογών (ψηφιακό αρχείο, καρτέλα τεκμηρίου στο αποθετήριο) είναι αποκλειστική ευθύνη των αντίστοιχων Φορέων περιεχομένου.