La Mothe le Vayer: Η αρετή των Αρχαίων

 
Το τεκμήριο παρέχεται από τον φορέα :

Αποθετήριο :
Κέντρον Ερεύνης Ελληνικής Φιλοσοφίας (ΚΕΕΦ)
δείτε την πρωτότυπη σελίδα τεκμηρίου
στον ιστότοπο του αποθετηρίου του φορέα για περισσότερες πληροφορίες και για να δείτε όλα τα ψηφιακά αρχεία του τεκμηρίου*
κοινοποιήστε το τεκμήριο



La Mothe le Vayer: Η αρετή των Αρχαίων

Αργυροπούλου - Λουγγή , Ρωξάνη

Le scepticisme moderne essentiellement lu à partir du scepticisme grec ou à partir du cartésianisme a souffert de ne pas être reconnu dans sa spécifité et sa cohérence tant théorique qu'éthique. La plupart des études consacrées à François de La Mothe Le Vayer (1588-1672) par ses biographes ou commentateurs ont été, jusqu'à présent, d'un intérêt inégal. Dans son ouvrage De la vertu des païens, il brosse une analyse critique de la philosophie morale de l'Antiquité. Son réalisme moral l'autorise à voir la vertu là où elle est réputée absente, chez les païens par exemple; car, il n'estime pas la foi indispensable au salut, ni une religion à la vertu. En réintégrant les peuples païens dans la communauté humaine, il tranche un problème que le Concile de Trente avait abandonné à l'indécision. Parmi les doctrines morales de l'Antiquité, La Mothe Le Vayer donne une place primordiale à celle de Socrate à qui il ne cesse de comparer non seulement Pythagore mais également Confucius, le «Socrate de Chine» comme il le qualifie. Il préfère Platon à Aristote, et se méfie de l'aristotélisme et de ses commentateurs. Il attribue des vertus à Epicure et Pythagore; mais c'est la secte sceptique qu'il considère de toutes les doctrines philosophiques, la moins contraire à la religion chrétienne, et la plus appropriée à recevoir les lumières surnaturelles de la foi.

Επετηρίδα

Ιστορία της Φιλοσοφίας
Αρετή
Francois de la Mothe La Vayer


Γαλλική γλώσσα
Ελληνική γλώσσα

2005



*Η εύρυθμη και αδιάλειπτη λειτουργία των διαδικτυακών διευθύνσεων των συλλογών (ψηφιακό αρχείο, καρτέλα τεκμηρίου στο αποθετήριο) είναι αποκλειστική ευθύνη των αντίστοιχων Φορέων περιεχομένου.